Site du KCF     Forum du KCF  
Aphyosemion dargei.jpg
Pseudepiplatys annulatus (2).jpg
Aphyosemion elberti Ndop CCP 82-4.jpg
Simpsonichthys bokermanni.jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : Qu’est-ce qu’un killi ?  
 
 

Rubriques

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Résultats du concours
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espčces Sud-américaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007
  • Simpsonichthys punctulatus Costa & Brasil, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Origine : RĂ©gion de Beira sur la cĂ´te du Mozambique (localitĂ© typique) ; Parc national Kruger, (...)


    Gabon - Congo Origine : Delta de l’OgouĂ© près du Cap Lopez. Le Cap Lopez fut importĂ© pour la première fois par Arnold (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    Nothobranchius eggersi

    Article mis en ligne le 25 août 2005, rĂ©digĂ© par R. DISSARD



    Origine : dĂ©diĂ© Ă  G. Eggers qui, en compagnie de L. Seegers et de C. Kasselman, trouva ce poisson,en 1980..

    Biotope : Originaire de marais dans l’ouest de la Tanzanie, près de la rivière Ruhoi. CoordonnĂ©es gĂ©ographiques : 7°51’S. 38°58’E sur la route de Kibiti, Ndundu. TempĂ©rature de l’eau : environ 30°C ; pH :7 N.eggersi Bagamoyo

    Taille : 5 Ă  6 cm pour de beaux sujets mâles, 4 Ă  4,5 cm pour les femelles.

    Maintenance : 20 litres (15 minimum), avec filtration. L’eau est au TH 12 et passe progressivement Ă  15, au fur et Ă  mesure des changements d’eau successifs. Elle est salĂ©e dans la proportion d’une grosse cuillère Ă  cafĂ© de sel pour 10 litres. pH : 7,5 ; tempĂ©rature : 26 Ă  28°C avec des sauts Ă  plus de 30°C quant l’Ă©tĂ© est chaud. La vĂ©gĂ©tation est un peu plus consĂ©quente en microsorium.

    Une boite en plastique opaque dont le couvercle est percĂ© d’un trou de 4 Ă  5 cm de diamètre est chargĂ©e d’une couche de tourbe de 3 cm, prĂ©alablement bouillie et bien rincĂ©e ; elle servira de pondoir.

    Reproduction : Il est possible de mettre dans le mĂŞme bac, plusieurs mâles (3 ou 4) avec 6 ou 7 femelles, on Ă©vite la consanguinitĂ© qui mène Ă  la dĂ©gĂ©nĂ©rescence., Le pondoir doit ĂŞtre relevĂ© tous les 15 jours. Le mâle enserre la femelle entre ses nageoires dorsale et anale en une sorte de demi-cercle et en l’obligeant Ă  toucher la tourbe pulpeuse. Les vibrations de l’Ă©treinte permettent Ă  l’oeuf, qui mesure moins de 1 mm, d’ĂŞtre recouvert de tourbe et se trouver Ă  l’abri de la lumière et des parents.

    La tourbe contenant les oeufs est prĂ©levĂ©e tous les 15 jours ou tous les mois.La tempĂ©rature d’incubation : 21 Ă  22°C.

    DurĂ©e d’incubation : 4 mois.

    La croissance est très rapide. Au bout d’un mois, on peut apercevoir le premier mâle.

    CONCLUSION : N. eggersi, espèce rĂ©cente dans le monde aquariophile, semble plaire aux amateurs de Nothobranchius, elle est toujours prĂ©sente dans les expositions. Sa beautĂ©, sa relative rusticitĂ©, son temps d’incubation moyen et son comportement pacifique qui permet d’Ă©lever plusieurs sujets ensemble, sont ses atouts majeurs.

    Alors pourquoi les "Nothophiles" sont ils rares ?









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • Feuille de commande congrčs de Creysse


  • Bulletin de juin 2018


  • 3 čme Classement 2018

    Classement CEK-N°3-2018


  • Animateur

    Philippe KURATKO Mail :philippe.kuratko@free.fr


  • Réunions en Rhône-Alpes

    RhĂ´ne-Alpes La rĂ©gion bĂ©nĂ©ficie de 2 pĂ´les d’animation, ce qui vous permet de ne pas faire trop de route pour les (...)



    [ Tous les articles ]