Site du KCF     Forum du KCF  
Aphyosemion lefiniense.jpg
Aphyosemion rectogoense (2).jpg
Aphyosemion cognatum Lake Fwa.jpg
Fundulopanchax gardneri Baissa.jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : Quel type de filtre ?  
 
 

Rubriques

Les publications du KCF


[ Toutes les publications ]

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Résultats du concours
  • A. campomaanense, un killi chez l’Ambassadeur
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espèces Sud-américaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Origine : Hamilton-Buchanan (1822 : 215,380) a décrit Aplocheilus panchax sur des spécimens pêchés dans le bassin du (...)


    Origine : Récolté pour la première fois par E. purzl en novembre 1973 dans un petit ruisseau près de son embouchure (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    L’éclairage

    Article mis en ligne le 29 juillet 2005



    Télécharger l’article complet

    C’est un point sur lequel les killiphiles adoptent des solutions très différentes. Dans le cas d’une "fish-room" qui compte une centaine de bacs, c’est l’éclairage général par le plafond qui est de règle, avec éventuellement quelques séries d’aquariums équipés de tubes luminescents. La pénombre règne dans la plupart des bacs et il est alors exclu de placer des plantes autres que de la mousse, des Anubias et des fougères. Les killies acceptent bien l’absence presque complète de la lumière et certains pensent que ces Poissons s’en portent mieux, même les espèces vivant en milieu découvert. Sans lumière, les killies sont peu craintifs et exhibent toutes leurs couleurs. C’est loin d’être toujours le cas chez les commerçants qui ignorent les exigences de ces Poissons et les exposent dans des aquariums très éclairés, ce qui a pour conséquence de délaver les couleurs. Pour les amateurs qui élèvent des Poissons en grande quantité, la solution de grands bacs nus, non éclairés, et pour lesquels l’eau doit être renouvelée souvent, est de loin la plus rationnelle.

    Pour les installations plus modestes, on conseillera de réaliser des bacs plus agréables à regarder, c’est-à-dire bien plantés, l’éclairage devenant alors nécessaire. On placera un tube fluorescent au-dessus de chaque série de bacs. Ils seront disposés vers l’avant pour que les Poissons soient éclairés partiellement latéralement, ce qui met les couleurs en valeur et l’avant des tubes sera masqué (pièce de carton, gouttière en plastique) de façon à ce que la lumière ne blesse pas la vue. Les bacs abritant des espèces préférant l’ombre seront densément garnis de plantes de surface ou encore la lumière sera atténuée au moyen d’une feuille de papier fort posée sur le couvercle. Les espèces moins craintives (Nothobranchius, Cynolebias, certains Epiplatys...) peuvent recevoir une lumière intense et directe sans être gênés. Ajoutons que la lumière est un facteur psychologique important qui porte sur la timidité des Poissons, mais il n’est pas le seul : notamment, une dimension importante de l’aquarium, un nombre important d’individus, la présence de plantes, ont un rôle sécurisant.

    La température









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • Liste 2017


  • Classement des Aphyos dans les groupes 4, 5 et 6

    Classement des Aphyos dans les groupes 3, 4, 5 et 6 (maj KCF 2016) Du fait des reclassements systématiques opérés (...)


  • Exposition/Concours de poissons

    Les poissons sont jugés en 12 groupes : 1 Fundulopanchax (sauf groupe gardneri ) 2 Groupe des Fundulopanchax (...)


  • Animateur Pays de la Loire

    Jean-Marie GABILLARD Tél : 02 41 94 25 88 Email : gabguind-lucl@wanadoo.fr


  • Classement CEK 2017

    Classement CEK N°6-2017



    [ Tous les articles ]