Site du KCF     Forum du KCF  
Simpsonichthys perpendicularis.jpg
Simpsonichthys adornatus.jpg
Fenerbahce formosus CO 78-111.jpg
Pterolebias longipinnis (2).jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : Quelle eau ?  
 
 

Rubriques

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Résultats du concours
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espèces Sud-américaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007
  • Simpsonichthys punctulatus Costa & Brasil, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Gabon - Congo Origine : Delta de l’Ogoué près du Cap Lopez. Le Cap Lopez fut importé pour la première fois par Arnold (...)


    Origine : Récolté pour la première fois par E. purzl en novembre 1973 dans un petit ruisseau près de son embouchure (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    Petit filtre interne

    Article mis en ligne le 11 décembre 2006, rédigé par J. BERLU - AFC 130/41



    Article paru dans la Revue Française des Cichlidophiles - numéro 55 - janvier 1986

    Pour tous ceux, peu argentés ou, qui comme moi, préfèrent acheter des couples de poissons à la place du petit matériel facile à fabriquer soi-même, voici un bricolage peu coûteux.

    Le modèle que je vous propose est utilisé uniquement pour des bacs d’alevins ou de petits poissons. Les aquariums les plus grands ont les dimensions suivantes : L 50 x l 30 x H 30 centimètres ; soit au total une capacité‚ d’une quarantaine de litres.

    Etant actuellement un peu plus killiphile que cichlidophile, je pense que ce petit filtre peut être adapté‚ aux alevins de Cichlidés. J’ai remarqué qu’avec les filtres du commerce, les nauplii d’artemia étaient aspirées assez rapidement et que les alevins les plus lents ne pouvaient pas les consommer.

    Il me fallait un filtre économique (prix), facile à nettoyer et assez performant. Après quelques essais, le modèle fut déposé...

    Il s’agit d’une bouteille plastique carrée ou rectangulaire (modèle Volvic ou Evian) dont la partie supérieure est coupée. Puis, le plus près possible du fond, on perce un trou d’un diamètre un peu inférieur à celui du tube électrique (PVC) qui vous servira d’exhausteur. Je conseille un diamètre intérieur de tube supérieur au diffuseur. Un tube trop étroit freine l’eau ou plutôt c’est le diffuseur qui bouche le tube. J’utilise un diffuseur de petit modèle.

    Le tube exhausteur est coupé en biais aux deux bouts, sa longueur dépend de la hauteur des aquariums. Il sera ensuite percé pour permettre le passage du tuyau d’arrivée d’air. L’assemblage étant effectué, le fond est rempli de cailloux ou de billes qui servent à lester le filtre. Personnellement, j’utilise des gravillons volcaniques rapportés des dernières vacances en Auvergne.

    Pour finir, la filtration sera assurée par de la mousse (type coussin). Elle aura une dimension supérieure de quelques centimètres à celle de la bouteille, afin que son emboîtement dans celle-ci permette à l’ensemble de se tenir bien en place. Ensuite, il faudra nettoyer la mousse environ tous les quinze jours.









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • Feuille de commande congrès de Creysse


  • Bulletin de juin 2018


  • 3 ème Classement 2018

    Classement CEK-N°3-2018


  • Animateur

    Philippe KURATKO Mail :philippe.kuratko@free.fr


  • Réunions en Rhône-Alpes

    Rhône-Alpes La région bénéficie de 2 pôles d’animation, ce qui vous permet de ne pas faire trop de route pour les (...)



    [ Tous les articles ]