Site du KCF     Forum du KCF  
Aphyosemion louessense Malinga (1).jpg
Aphyosemion schioetzi Mindouli.jpg
Fundulopanchax ndianus.jpg
Epiplatys lamottei.jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : PH, TH c’est quoi ?  
 
 

Rubriques

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Résultats du concours
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espčces Sud-américaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007
  • Simpsonichthys punctulatus Costa & Brasil, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Origine : RĂ©coltĂ© pour la première fois par E. purzl en novembre 1973 dans un petit ruisseau près de son embouchure (...)


    Fiche n°12 parue le 01/12/77 Cameroun Origine : Kumba, Cameroun occidental. Habite le Haut Mungo. Une forme (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    La température

    Article mis en ligne le 29 juillet 2005



    TĂ©lĂ©charger l’article complet

    Etant donnĂ© leur large distribution gĂ©ographique, les diffĂ©rents genres ou espèces de killies vivent dans des eaux de tempĂ©ratures très variĂ©es. Les espèces de forĂŞt des genres Aphyosemion, Epiplatys, Scriptaphyosemion, Rivulus... connaissent des tempĂ©ratures comprises entre 20 et 24°C, les limites Ă  ne pas dĂ©passer en captivitĂ© se situant entre 18 et 28°C. Les espèces de savane arborĂ©e de ces mĂŞmes genres vivent dans des eaux un peu plus chaudes : 22 Ă  28°C, les limites en captivitĂ© Ă©tant 20 Ă  30°C. C’est pour les espèces annuelles que les Ă©carts de tempĂ©rature saisonniers ou liĂ©s au lieu gĂ©ographique sont les plus grands. Ainsi les Nothobranchius vivent entre 20 et 28°C ou 24 et 32°C selon leur origine, et les Cynolebias entre 10 et 30°C ou 22 et 35°C. Les tempĂ©ratures auxquelles vivent les diffĂ©rentes espèces de Pterolebias sont variables alors que les Rachovia et les Austrofundulus proviennent d’eaux plutĂ´t chaudes. Par ailleurs, il est frĂ©quent que les mares habitĂ©es par les espèces annuelles prĂ©sentent des diffĂ©rences de tempĂ©ratures entre la surface et le fond atteignant 5 Ă  10°C. De façon pratique, nous dirons que les killies peuvent ĂŞtre maintenus entre 20 et 25°C, les Nothobranchius prĂ©fĂ©rant des eaux un peu plus chaudes, les Cynolebias des eaux plus fraĂ®ches, et que les diffĂ©rences quotidiennes de quelques degrĂ©s sont parfaitement tolĂ©rĂ©es.

    Ainsi, les bacs seront le plus souvent non chauffĂ©s. On pourra utiliser le dispositif d’Ă©clairage des bacs pour augmenter la tempĂ©rature de certains bacs, ou chauffer au moyen de rĂ©sistances de faible puissance (15 Ă  25 watts) commandĂ©es par un thermostat commun Ă  une sĂ©rie de bacs. Les espèces d’eau plus fraĂ®che seront logĂ©es en position basse ou sur le sol. Il faut se souvenir que la dĂ©faillance des thermostats est une chose plus frĂ©quente qu’on ne croit et qu’elle a parfois entraĂ®nĂ© la perte d’espèces, par excès de chaleur. C’est au cours de canicules estivales que le risque de perdre des Poissons est le plus grand, car il n’existe pas de solution simple pour abaisser la tempĂ©rature, alors que l’on peut toujours remĂ©dier rapidement Ă  une baisse excessive de la tempĂ©rature.

    Nourriture









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • 2018-Résultats du concours

    Les résultats du concours peuvent être consultés dans le fichier suivant.


  • Feuille de commande congrčs de Creysse


  • Bulletin de juin 2018


  • 4 čme Classement 2018

    CEK- version -4


  • Animateur

    Philippe KURATKO Mail :philippe.kuratko@free.fr



    [ Tous les articles ]