Site du KCF     Forum du KCF  
Aphyosemion elberti Bamendjinda.jpg
Fundulopanchax amieti.jpg
Pseudepiplatys annulatus (couple).jpg
Nematolebias papilliferus.jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : Quelles plantes ?  
 
 

Rubriques

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Résultats du concours
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espèces Sud-américaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007
  • Simpsonichthys punctulatus Costa & Brasil, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Gabon - Congo Origine : Delta de l’Ogoué près du Cap Lopez. Le Cap Lopez fut importé pour la première fois par Arnold (...)


    Origine : Récolté pour la première fois par E. purzl en novembre 1973 dans un petit ruisseau près de son embouchure (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    Nothobranchius rachovii

    Article mis en ligne le 24 août 2005



    Origine : Région de Beira sur la côte du Mozambique (localité typique) ; Parc national Kruger, République Sud-africaine.

    Taille : jusqu’à 40 mm (LT) en aquarium pour les femelles et 50 mm pour les mâles.

    Ecologie : Poisson annuel, vivant en région de savane, dans des mares temporaires asséchées en général, pendant 6 mois de l’année (juin à novembre). On manque de données complètes sur les caractéristiques des eaux où ont été capturés les poissons. Les paramètres suivants (Roloff, 1959,1978) ont été relevées en juillet 1958 (mois le moins chaud) : température de l’eau le matin, 20°C, au cours de la journée, 25°C ; DH : 8 (TH : 14,5) ; pH : 7,1 ; mesures effectuées peu de temps avant l’assèchement complet du biotope.

    Description : Le mâle est sans doute un des plus joliment colorés parmi les Nothobranchius. Le bleu et le rouge, avec intensification du bleu sur les nageoires ventrales et dorsales toujours bien déployées, font apparaitre ce poisson comme émaillé. La caudale en arc de cercle, teintée successivement de bleu, rouge orangé et bord extérieur noir, rehausse la beauté de ce poisson. La femelle a une teinte générale gris rosé, plus prononcée sur la partie ventrale.

    Comportement : N. rachovii n’est pas timide, c’est un plaisir de l’admirer en pleine eau, guettant les distributions de nourriture, et d’assister aux parades sans danger entre mâle et poursuites mâles femelles.

    JPEG - 32 ko
    Nothobranchius rachovii

    Maintenance : Habitant Orange où l’eau est très dure ( 25 à 27° TH ), je me procure de l’eau douce, 0° TH 7° PH sur les pentes du Mont-Lozère à Vialas (fontaine, source). Par coupage, j’obtiens de l’eau à 6-7 de TH et acidifiée par tourbe. PH 6à 6,5. Ces mesures au début de l’élevage. A ce jour, je me contente de faire les changements d’eau avec le même mélange sans prendre ces mesures fastidieuses, gain de temps. Température : 24 à 25°C. Un groupe d’une quinzaine de poissons (9 mâles, 6 femelles), est élevé dans un bac de 20 litres avec filtre intérieur de coin, garni de perlon, de la mousse de Java et du microsorum pteropus. Dans ce bac, de la tourbe bouillie et bien rincée est déposée sur environ 1 cm. Ces poissons sont très sensibles à l’Oodinium, ne pas oublier comme traitement préventif, l’adjonction de sel : 1 cuillerée à café par 10 litres. Poisson craignant la pollution, j’effectue un changement total d’eau, toutes les trois semaines, lors de la récolte des oeufs. Je récolte le maximum de ces oeufs que je garde dans la tourbe bouillie, propre. Meilleure conservation des oeufs, moins de risque de moississures. Il reste toujours des oeufs dans la tourbe où s’effectue la ponte, aussi malgré les déjections et restes de nourriture, cette tourbe est conservée également.

    Incubation : L’incubation de N. rachovii est d’une durée de 7 à 10 mois. En ce qui me concerne, le point délicat est le degré de séchage de la tourbe. Laisser le sac ouvert, pour évaporation jusqu’à éclaircissement de la teinte de la tourbe. J’ai eu de nombreux échecs, certaines récoltes de 30 oeufs ou plus ne donnant aucune naissance, malgré plusieurs essais d’éclosion à 7,8 et 10 mois d’incubation. Mon premier résultat fut obtenu après 8 mois : 20 jours d’incubation : 22 naissances. Que les amateurs se rassurent, le nombre d’oeufs récoltés durant la vie brève d’un couple (8 mois pour la femelle et 9 mois pour le mâle) vous permet d’assurer le maintien de l’espèce. Dès la naissance, dans une petite boite plastique, je donne quelques infusoires et, dès le lendemain, nauplies d’artémias et micro-vers. Après 10 jours, transvasement dans un bac de 15 litres, avec hauteur d’eau de 5 à 6 cm et d’une pincée de sel. Je complète la hauteur d’eau, toutes les semaines. La croissance est très rapide et les alevins insatiables : vers grindal, larves de moustiques, daphnies, coretha. A 1 mois, on distingue mâles et femelles. A deux mois et demi, les mâles sont magnifiques, plus grands que les femelles et, l’on récolte les premiers oeufs. Une difficulté est de trouver de la nourriture vivante. Les tubifex sont déconseillés par M FELS. Mais comme je m’en procure facilement, je nourris donc, dans un bac, une quinzaine de sujets, souvent aux tubifex et ceci depuis trois mois, sans problème jusqu’à maintenant. Dans un autre bac, j’exclus totalement cette nourriture, me réservant ainsi une souche saine en cas de revers.









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • Informations sur les espèces, conformes à l’arrêté du 18 Octobre 2018

    Ce document est à lire en premier pour connaitre le classement des genres dans les 12 groupes répartition des (...)


  • certificats de cession

    Le killi Club met à votre disposition 2 modèles de certificats un "grand modèle " qui nécessite une photocopie, qui (...)


  • 2018-Résultats du concours

    Les résultats du concours peuvent être consultés dans le fichier suivant.


  • Feuille de commande centrale d’achat


  • Bulletin de juin 2018



    [ Tous les articles ]