Site du KCF     Forum du KCF  
Rivulus punctatus.jpg
Aphyosemion lamberti Koulamoutou.jpg
Austrolebias nigripinnis (1).jpg
Austrolebias nigripinnis (repro 2).jpg
Visiter la galerie


mot de passe oublié ?

  Accueil Liens Plan Contact  
  FAQ : Qu’est-ce qu’un killi ?  
 
 

Rubriques

Brèves
  • Spectrolebias brousseaui nov. sp.
  • Aphyosemion musafirii nov. sp.
  • Nothobranchius oestegaardi nov. sp.
  • Nothobranchius seegersi nov. sp.
  • DKG 2010 - Rťsultats du concours
  • 2008 Un nouveau Notho
  • Deux nouvelles espŤces Sud-amťricaines (encore)
  • Cynolebias paraguassuensis Costa, Suzart & Nielsen, 2007
  • Rivulus lazzarotoi Costa, 2007
  • Simpsonichthys punctulatus Costa & Brasil, 2007

    [ Toutes les brèves ]

  • Fiches techniques

    Origine : d√©di√© √† G. Eggers qui, en compagnie de L. Seegers et de C. Kasselman, trouva ce poisson,en 1980.. Biotope : (...)


    Origine : Hamilton-Buchanan (1822 : 215,380) a d√©crit Aplocheilus panchax sur des sp√©cimens p√™ch√©s dans le bassin du (...)


    [ Toutes les fiches techniques ]

    Nothobranchius eggersi

    Article mis en ligne le 25 août 2005, r√©dig√© par R. DISSARD



    Origine : d√©di√© √† G. Eggers qui, en compagnie de L. Seegers et de C. Kasselman, trouva ce poisson,en 1980..

    Biotope : Originaire de marais dans l’ouest de la Tanzanie, pr√®s de la rivi√®re Ruhoi. Coordonn√©es g√©ographiques : 7°51’S. 38°58’E sur la route de Kibiti, Ndundu. Temp√©rature de l’eau : environ 30°C ; pH :7 N.eggersi Bagamoyo

    Taille : 5 √† 6 cm pour de beaux sujets m√Ęles, 4 √† 4,5 cm pour les femelles.

    Maintenance : 20 litres (15 minimum), avec filtration. L’eau est au TH 12 et passe progressivement √† 15, au fur et √† mesure des changements d’eau successifs. Elle est sal√©e dans la proportion d’une grosse cuill√®re √† caf√© de sel pour 10 litres. pH : 7,5 ; temp√©rature : 26 √† 28°C avec des sauts √† plus de 30°C quant l’√©t√© est chaud. La v√©g√©tation est un peu plus cons√©quente en microsorium.

    Une boite en plastique opaque dont le couvercle est perc√© d’un trou de 4 √† 5 cm de diam√®tre est charg√©e d’une couche de tourbe de 3 cm, pr√©alablement bouillie et bien rinc√©e ; elle servira de pondoir.

    Reproduction : Il est possible de mettre dans le m√™me bac, plusieurs m√Ęles (3 ou 4) avec 6 ou 7 femelles, on √©vite la consanguinit√© qui m√®ne √† la d√©g√©n√©rescence., Le pondoir doit √™tre relev√© tous les 15 jours. Le m√Ęle enserre la femelle entre ses nageoires dorsale et anale en une sorte de demi-cercle et en l’obligeant √† toucher la tourbe pulpeuse. Les vibrations de l’√©treinte permettent √† l’oeuf, qui mesure moins de 1 mm, d’√™tre recouvert de tourbe et se trouver √† l’abri de la lumi√®re et des parents.

    La tourbe contenant les oeufs est pr√©lev√©e tous les 15 jours ou tous les mois.La temp√©rature d’incubation : 21 √† 22°C.

    Dur√©e d’incubation : 4 mois.

    La croissance est tr√®s rapide. Au bout d’un mois, on peut apercevoir le premier m√Ęle.

    CONCLUSION : N. eggersi, esp√®ce r√©cente dans le monde aquariophile, semble plaire aux amateurs de Nothobranchius, elle est toujours pr√©sente dans les expositions. Sa beaut√©, sa relative rusticit√©, son temps d’incubation moyen et son comportement pacifique qui permet d’√©lever plusieurs sujets ensemble, sont ses atouts majeurs.

    Alors pourquoi les "Nothophiles" sont ils rares ?









    - Get Firefox! -
    Derniers articles
  • 2018-Rťsultats du concours

    Les résultats du concours peuvent être consultés dans le fichier suivant.


  • Feuille de commande centrale d’achat


  • Bulletin de juin 2018


  • Classement final 2018


  • Animateur

    Philippe KURATKO Mail :philippe.kuratko@free.fr



    [ Tous les articles ]